A ne pas manquerLifestyle

Spraying Board – L’expo Skate-Art de Lyon – Interview

expo street art spraying board terreaux lyon

Actuskate a visité (avant le confinement bien sûr) l’expo très originale « Spraying Board » qui se tenait dans la célèbre Galerie des Terreaux à Lyon du 5 mars au 28 mars 2020. Cette expo artistique met en valeur le Skate Art via des artistes talentueux qui utilisent le skate de toutes les manières possibles. Avec des univers décalés, en lien avec le style de l’artiste, le skate est ici présenté comme une œuvre d’art. Cette expo à prix libre est organisée par The Daily Board en partenariat avec Superposition. Le co-organisateur Romain Huderquint a accepté de répondre à nos questions.

Interview de Romain, co-organisateur de Spraying Board

Bonjour Romain, tout d’abord félicitation pour l’originalité de cette expo et le lieu. Combien as-tu eu de visiteurs au 11 mars ?
Environ 2 000 personnes pour le moment. Nous avons fait un vernissage qui a attiré 1 000 personnes ainsi que 1 000 autres visiteurs en une semaine.

Pourquoi peindre sur des skates ?
Pour la petite histoire, j’ai fait un blog il y a 9 ans sur les planches de skate artistiques (https://www.thedailyboard.co/fr) où mon but était de mettre en avant les planches de skate originales que je trouvais stylées. Je publiais 2 planches par jour et j’ai commencé à vouloir en savoir plus sur ce style à part entière. Je me suis intéressé au côté artistique, fait plusieurs interviews d’artistes et j’ai commencé à faire un e-book qui s’est transformé en vrai livre que j’ai d’ailleurs fait éditer. J’ai travaillé deux ans avec une maison d’édition pour sortir le livre « Skate Art » qui démontre la diversité du street art, via des objets urbains tels que le skate. Certains artistes vont créer une toile, d’autres utiliseront le skate pour faire des meuble, des lunettes (voir article il recycle des skates pour en faire des lunettes) etc. On peut donc voir tout le panel de transformation possible autour du skate.

Tu as monté ton entreprise ou une association ? 

J’ai monté une société à la suite de mon activité de freelance en tant que webdesigner. J’ai aussi créé une marque TIGERCLAW avec mon associé qui fabrique des fixations murales pour exposer les skateboards accrochés au mur. Le but c’est de développer le plus d’outils et de visibilité possible autour du skate-art.

expo street art spraying board terreaux lyon
expo street art spraying board terreaux lyon

Pourquoi Lyon ? Parce que c’est une ville qui a une forte culture du skate ? 

Ouai carrément. Lyon c’est tout d’abord la place de l’hôtel de ville et Aurélien Giraud qui commence à tout exploser. Je tente à croire que Lyon est encore la capitale du skate. Paris a bien pris avec République mais Lyon est une ville où la culture du skate est omniprésente. On commence par chez nous et après on ira autre part. 

Au niveau des artistes, c’est plutôt international, Français ?
Comme « Superposition » a un bon réseau, la moitié sont des artistes résidents avec qui ils ont pour habitude de travaille. On a une bonne partie de Parisien et le reste est beaucoup centré sur Lyon, mais nous allons faire une expo à Montreal où ce sera moitié Montrealais et moitié Lyonnais. Le but c’est de mettre en avant Lyon à l’international mais aussi de jouer avec les interlocuteurs locaux. En plus il y a des artistes partout qui adorent le support du skate et du street art.

Est-ce que tu as vendu des œuvres ?  
Oui une dizaine de ventes à ce jour sur 44 planches donc c’est un très bon démarrage. Les oeuvres des artistes Lyonnais se sont vendues très vite car certains ont déjà leurs clients. Les autres sont pour le moment consultées par des collectionneurs.

expo street art spraying board terreaux lyon
expo street art spraying board terreaux lyon
expo street art spraying board terreaux lyon

Les œuvres sont vendues à l’unité ou par groupe ?
Pour la plupart, elles sont vendues à l’unité. Une œuvre varie entre 500€ et 5000€ l’unité avec une collection printé plus accessible aux alentours de 100€.

Quel est le profil d’acheteur ? Sans parler des moyens financiers, est-ce que ce sont des passionnés d’art, de skate, de street art ?
Pour l’instant je n’ai pas encore vu tous les acheteurs, mais on a fait une expo l’an dernier à Superposition qui nous a fait remarquer que le profil était très masculin, entre quarante et soixante ans. La plupart sont des anciens skateurs ou des personnes qui se sont mis tardivement au skate. D’autres sont tout simplement collectionneurs d’art. Par exemple, j’ai vendu des planches au Koweït à un collectionneur. Il y a vraiment un mix des deux : le collectionneur d’art et l’ancien skateur.

Est-ce que tu arrives à rentrer dans tes frais ?
On n’en est pas loin. On a fait un vernissage avec beaucoup de monde et surtout des personnes qui ont acheté des skates. En termes d’investissement, nous avons le loyer, les artistes (60% d’une vente revient à l’artiste) et un peu de communication. Avec les ventes et les entrées (prix libre), nous ne sommes pas loin de rentrer dans nos frais.
Merci Romain pour cet interview et à très bientôt 

expo street art spraying board terreaux lyon
expo street art spraying board terreaux lyon
Partage :
Ton vote est important pour nous
[Total: 0 Average: 0]

Comment here